Archives : mars 2011

Derniers articles

  • Premières heures

    11 mars 2011

    Arrivé au port vers 17h, sacs déposés dans la cabine, c’est le moment de lâcher la fauve. Après 6h de voiture, elle est encore plus apeurée, rampe, renifle, se glisse, teste toutes les cachettes. Je la cajole, la réconforte, l’appelle. Elle a peur.
    Chauffage, quelques déballages, le bordel dans la cabine reste immense. La nuit arrive vite, qu’elle passe au fond d’un équipet, tout à l’avant.
    Heureusement levé tôt, le technicien arrive, qui me propose de faire la prise en main dans la foulée. Première nav’, (...)

  • Les (gentils) cobayes de bel ami

    13 mars 2011

    La vie commence à s’organiser sur bel ami. Après le rangement du bateau qui, je n’en doute pas, sera refait 3 ou 4 fois, c’est à dire à chaque fois que je trouverai une place plus intelligente pour chaque chose, ce sont des tâches bien routinières qui m’occupent : courses pour les équipements "de base" dans un centre commercial, pour la nourriture dans un autre, plus proche du port, tracas avec Titine qui décide qu’elle n’aime pas l’air breton et dérègle son électronique, lecture de la documentation (...)

  • Le vrai prix d’un bateau

    15 mars 2011

    bel ami n’est pas penn gwen, mais la démonstration reste la même : entre le bateau "sortie usine" et le bateau "prêt à naviguer", il y a un fossé …
    A lire : P€NN GW€N - Le vrai prix du bateau

  • Retour vers le futur

    20 mars 2011

    L’avantage d’une connexion internet sur le bateau, c’est que je peux continuer à préparer le reste, c’est à dire l’indispensable : la communication au large.
    A moins de passer par des équipements sophistiqués comme peuvent l’être ceux des coureurs trans-océaniques, qui coûtent quelques dizaines de milliers d’euros, il faut se contenter d’utiliser le système iridium, "simple" système de téléphonie par satellite, connu en son temps pour avoir permis de localiser un chef rebelle tchétchène pour lui envoyer (...)

  • Première sortie sous voiles …

    24 mars 2011

    Ou presque !