Accueil > Carnet de bord > Prise en main > Les (gentils) cobayes de bel ami

Les (gentils) cobayes de bel ami

dimanche 13 mars 2011

La vie commence à s’organiser sur bel ami. Après le rangement du bateau qui, je n’en doute pas, sera refait 3 ou 4 fois, c’est à dire à chaque fois que je trouverai une place plus intelligente pour chaque chose, ce sont des tâches bien routinières qui m’occupent : courses pour les équipements "de base" dans un centre commercial, pour la nourriture dans un autre, plus proche du port, tracas avec Titine qui décide qu’elle n’aime pas l’air breton et dérègle son électronique, lecture de la documentation technique, recherche d’un accès wifi à peu près ouvert, …

Je passe beaucoup de temps avec Kitty, qui met du temps à se faire à son nouvel environnement. Il faut lui parler d’une voix rassurante, alors elle accepte de sortir de sa cache (un repli de mon sac de couchage) et vivre sa vie de chat. Elle commence même, maintenant, à s’aventurer dans le cockpit, je l’accompagne, autant pour la rassurer que pour lui indiquer les bornes à ne pas franchir (sauter à l’eau). C’est une froussarde, et c’est rassurant pour moi de la voir fuir à l’intérieur du bateau chaque fois que la peur est trop forte, c’est l’assurance qu’elle ne piquera pas un sprint en arrivant à un ponton.

Elle a plus de mal avec les manœuvres. Entendre des bruits de pas sur le pont et, pire encore, les drisses qui claquent ou se tendent, les winches forcer, le moteur rugir (enfin bon, c’est un diesel, et il n’a que 30cv …) provoque chez elle un réflexe très pavlovien : elle fonce sans réfléchir se planquer dans la cabine arrière, sous le sac de couchage (vous connaissez bien sûr, les parties de cache-cache avec les enfants qui croient qu’on ne les voit pas parce que eux ne vous voient pas ? Et bien, avec un chat c’est pareil).

Elle a dû méchamment flipper sa race cette après midi, quand Xavier et … ooups … ma mémoire des prénoms est encore prise en défaut :s) sont gentiment venus me donner un coup de main pour faire quelques manœuvres au moteur, et des ronds dans l’eau du port, histoire de tester mes appréhensions … et les réactions de bel ami. Des accompagnateurs comme ça, j’en redemande, prêts à donner du temps sans rechigner pour me regarder me débattre avec la manette des gaz et la barre, en tentant d’éviter le cul d’un voilier, le coin d’un ponton, ou de m’insérer dans une place - mais si, je te dis qu’elle est trop petite !! - l’air concentré, le sourcil froncé, la pointe de la langue sortie. Et en plus, tout ça sans énervement de leur part, pas une parole plus haute que l’autre, et que des mots positifs à la sortie. Adorables, je vous dis !

Il est 18h, l’air devient plus frisquet, mais le soleil donne encore suffisamment pour aller prendre l’apéro au Green, au son des musiques arborigènes que son pote a ramené d’Australie (et en plus, il a des yeux …). C’est important, après la journée de pluie d’hier, de se remonter le moral. C’est pas encore les tropiques, mais ça commence à y ressembler. Tout doucement.

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2011 à 07:56, par Fab` En réponse à : Les (gentils) cobayes de bel ami

    Merci pour ces nouvelles.
    Et bon courage pour ces jours pluvieux.

  • Le 14 mars 2011 à 20:57, par Rouquette En réponse à : Les (gentils) cobayes de bel ami

    Pauvre Kitty... mais elle va s’y faire. Bien obligée, hein ? ;o))
    T’as l’air de t’éclater, c’est cool. Continue et prends soin de toi et d’elle. Et du bateau !

  • Le 14 mars 2011 à 21:36, par Marge En réponse à : Les (gentils) cobayes de bel ami

    Peuchèrette ! Va finir par avoir des problèmes avec la SPA ou PETA s’il s’obstine à torturer cette pauvre Kitty.

    En tout cas, grâce à ces gentils cobayes, j’ai bon espoir que le capitaine sera bientôt au top et que je n’aurai plus qu’à m’installer sur la plage avant pour bronzer...

  • Le 18 mars 2011 à 19:29, par Xavier En réponse à : Les (gentils) cobayes de bel ami

    Pour ta mémoire c’est pas ooups la gentille cobaye mais Laure.
    A bientôt