Accueil > Carnet de bord > Le voyage : Atlantique > Journal de bord – 11 janvier

Journal de bord – 11 janvier

mercredi 11 janvier 2012

où ce qui en tiendra lieu

dimanche 8 janvier

Troisième jour en mer. Il fait beau, il commence à faire chaud, le vent est faible. 120 milles parcouru, à un mille près, chaque jour.

RAS

lundi 9 janvier

10h – La moyenne baisse : à peine 117 milles ces dernières 24h. La performance est déjà belle vu le vent, entre 9 et 15 nœuds, j’ai fait (presque) du 5 nœuds de moyenne depuis le départ. Mais vu l’endroit, vu la période de l’année, c’est un scandale. Remboursez !

12h – Stoyan, croisé à Mindelo début décembre, me conseille d’aller sous le 15° parallèle, le vent devrait y revenir un peu plus tôt et un peu plus fort. Au vu des prévisions, je ne perds rien à suivre son conseil. Cap au sud (bis repetita …) !

16h – Mon dieu, l’océan se peuple, tout d’un coup : un cargo en route vers le Brésil à l’Est (donc derrière moi) et un pêcheur, à la dérive, au sud. Bon, ils sont à plus de 15 milles de moi, visibles uniquement sur l’AIS. Autant dire qu’ils sont à côté, vu l’immensité du coin.

20h – La nuit tombe. Voiles en ciseau, pilote automatique en régulateur d’allure. Le vent remonte un peu, 15 à 17 nœuds dans les rafales.
RAS TVBAB.

mardi 10 janvier

11h – Rien ne change, tout change. L’heure, pour commencer. Mindelo a trois heures de décalage avec les Antilles, qu’il faut rattraper progressivement. Aujourd’hui donc je franchis arbitrairement un fuseau horaire. Je me considère à GMT-2.

16h – La moyenne tombe, avec le vent. Les pointes sont maintenant à 13 nœuds, la moyenne à 10. Je n’ai fait que 116 milles sur les dernières 24h. A ce rythme, je ne sais même pas à quelle date je risque d’arriver.

20h – Ma première fournée de pain sort du four ; quatre petits pains dorés à la forme étrange. Pas mauvais, un peu fades cependant. Conversation par sms absolument surréaliste avec Tao, en plein milieu de rien (ici, donc) pour améliorer leur goût.

23h – Croisé un cargo en route pour les Antilles. Sur l’AIS. A 30 milles de distance. Ca va devenir une habitude.


Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2012 à 01:24, par Rouquette En réponse à : Journal de bord – 11 janvier

    Toujours la belle vie du marin solitaire ? ;o)) Profites en bien ! Ici, on est cerné par les cons... les cons et leurs conneries, logique. Bons vents marin ! Bisous.