Accueil > Carnet de bord > Le voyage : Atlantique > J’ai craqué.

J’ai craqué.

samedi 12 novembre 2011

Lamentablement. J’ai craqué. Cinq jours que cela dure, avec un épisode de dix heures avec un vent de 10 noeuds constant, le reste du temps, ça va, ça vient, 4 noeuds, ou 5, jusqu’à 7/8 parfois. Cet après midi, j’ai craqué.

Après trois heures à moins de quatre noeuds, à balloter à moins de deux, j’ai allumé le moteur et affalé les voiles, qu’elles ne claquent plus. Bien sûr, deux heures après, un vent de travers, 8/9 noeuds, le régal. Exit le moteur, hardi petit.

Hélas, trois fois hélas, 19h, c’est reparti : force 1, force 2 dans les rafales … si on peut appeler ça des rafales ; et le vent qui joue à la toupie, 120 à tribord, 170 à babord, et vas-y que les voiles claquent.

La deuxième fois, c’est toujours moins dur. Alors j’ai ré-affalé les voiles, remis le moteur. Lamentable, je sais.

Par dépit, je regarde dans la nuit noire le sillage de bel ami. Le plancton est phosphorescent, il y a la trainée principale, celle de l’hélice, et puis symétrique de chaque côté, on aperçoit la trainée des bulbes de quilles.

Et parfois, de temps à autres, un grand flash sous-marin, comme une explosion presque à la surface de l’eau. Dans la seconde d’illumination, c’est une méduse qui prend forme, et je distingue nettement son dôme translucide. Mécanisme de défense face au bateau, ou indigestion de plancton ?

Je n’aimerais pas être du plancton.


Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2011 à 17:12, par michel En réponse à : J’ai craqué.

    la seule vraie question.. seras tu a mindelo vendredi apres midi ? :)

  • Le 14 novembre 2011 à 17:53, par tranquila En réponse à : J’ai craqué.

    Je savais pas que tu avais fait un détour par la méditerranée ;-)

  • Le 16 novembre 2011 à 22:22, par henri En réponse à : J’ai craqué.

    Moi non plus :-) Mais il faut bien le dire : glandouiller sur un bateau à peine balloté, mer calme, pas de vent qui siffle, grand soleil … c’est le pied, aussi !