Accueil > Carnet de bord > Prise en main > Et voilà …

Et voilà …

samedi 23 juillet 2011

J’ai laissé Laure et Luther au train, mardi dernier, sous un temps tellement maussade qu’il a fait dire à Luther qu’il faudrait ‘asperger le baromètre au prozac’. Belle expression qu’il faut que je garde dans un coin de la tête.
Puis j’ai emmené ma voiture, elle que je traînais plus ou moins régulièrement depuis une bonne dizaine d’année, vers son nouveau chez elle. La bas, au fin fond (pour la Bretagne) de la France, c’est là que son nouveau propriétaire devrait la récupérer.
Et je suis rentré en train. Et pour la première fois, j’ai ressenti ce départ qui se rapproche, cette part de ma vie qui se tourne, et celle qui commence. J’ai hâte, je suis heureux et stressé en même temps. Tant de et si ….

Que sera, sera.
Whatever will be, will be.

Et voilà. Les bosses de ris, le hâle-bas sont changés. Les dernières modifications, faites. Demain je me lève tôt, destination La Rochelle, pour (j’espère) les derniers soins à bel ami en SAV.
Demain, je quitte le Crouesty. Pour de bon, cette fois. Cinq mois, et pas des moindres, passés ici. Alors dans le désordre, quelques ‘big-ups’, parce qu’ils le valent bien :

- Terry d’abord. A tout seigneur, tout honneur, il m’a consacré beaucoup de temps dans les premières semaines, à répéter inlassablement les manœuvres de port, sortir dans la baie avec moi. Terry, toujours disponible et de bonne humeur, qui m’a aussi fait découvrir le monde de la régate.
Et puis Xav et Laure, Bertrand, Jean Michel et ses conseils avisés et toujours pertinents.
Merci à vous tous, pour votre patience et votre gentillesse.

- Manfred, de Gréement Systems. Il a passé beaucoup de temps sur bel ami, à regarder le dimensionnement des cordages, poulies, manilles, … pour finalement ne me proposer que ce qu’il jugeait indispensable. Un comportement commercial irréprochable, une précision et un amour du travail bien fait qui m’a réconcilié avec le monde des professionnels de la voile. Vous pouvez lui faire confiance.
Et puis Yanis et Alain d’EDG, qui m’ont remis mon électronique d’aplomb, et là aussi, n’ont pas compté leur temps pour trouver des solutions efficaces et bien pensées.
Merci !

- La pharmacie d’Ar Mor, sur le port du Crouesty. C’est à eux que j’ai confié ma liste pour la pharmacie. Je me suis retrouvé avec des valisettes, étiquetées, avec une fiche plastifiée pour chacune d’elle, et pleins de bons conseils (et de produits d’échantillons, ça ne peut pas faire de mal). Et pour tout ce service adorable et servi avec le sourire, une seule demande : une carte postale, de temps en temps.
Merci Madame, et votre préparatrice. Les valisettes n’ont toujours pas servi ;-)

C’est le départ, ou presque. Le début de la descente irrémédiable vers le sud.
Ce soir, je clos la catégorie "prise en main", c’est "le voyage" qui commence.

Vos commentaires

  • Le 23 juillet 2011 à 23:25, par Marge En réponse à : Et voilà …

    Euh... Laure et Luther ont fini leur séjour à bord... et je ne vois toujours rien dans le livre d’or.

    Est-ce que la culpabilité de ne plus laisser ta cabine te pousse à accorder des passe-droits systématiques ou leur contribution est-elle sous presse ?