Accueil > Carnet de bord > Le voyage : Atlantique > De criques en criques

De criques en criques

mercredi 14 décembre 2011

Tarrafal nous a donné une escale plus longue que prévue, la faute à mon envie de profiter un peu de l’endroit, et surtout des 5 pingouins, rencontrés par hasard, et de leur joie de vivre, et leur succulente cuisine.

Départ hier matin donc, pour une vingtaine de milles jusqu’à Carriçal. Petit arrêt en route, quelques milles avant, dans un recoin de crique où je n’aurais jamais osé mettre le bout de la delphinière (si si, vous allez chercher sur google ou autre la delphinière et vous rendre rencontre que ça n’a rien à voir avec des dauphins). Mais Eric, fort de son expérience et sa connaissance du RM, n’a pas hésité, lui.

Mon côté marseillais vous dirait que nous avions à peine la place d’éviter (hop hop, un coup de google ?). Mais la réalité est que nous avions au moins 15 mètres devant et derrière … je n’ai pas voulu quitter le bateau, alors qu’Eric a aussitôt enfilé sa tenue d’extraterrestre plongée pour aller chasser carangue et mérous. Résultat, 3 magnifiques poissons pour demain ! “ils étaient tous trop petits” regrette malgré tout herr professor.

Vite avant que la nuit tombe, nous quittons le mouillage, direction le petit village de pêcheurs de Carriçal perdu sur la pointe est de l’île. Une anse à peine plus grande, quelques barques de pêche à la bouée, des maisons vaguement en ruine de part et d’autre de la crique, mais surtout un fond de crique magnifique, vert là où tout est aride, quelques palmiers, pleins d’arbres, une vraie oasis en plein désert … irréel.

Nous allons à terre ce matin, puis reprendrons la mer en début d’après midi vers Fogo. Boavista et Santiago sont zappés, trop excentrés.


Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2011 à 08:07, par Fab’ En réponse à : De criques en criques

    Il faudra tout de même m’expliquer comment la position du jour peut être dans les terres. Tu nous as mentis et visite le monde en mini-bus ?

  • Le 16 décembre 2011 à 16:52, par henri En réponse à : De criques en criques

    j’avoue que la position en plein milieu des US, c’est pas le top, un petit problème de relevé de position géographique .... cela dit, un bateau n’est jamais qu’un camping car qui flotte .... ;)

  • Le 17 décembre 2011 à 12:36, par Marco En réponse à : De criques en criques

    T’as un côté Marseillais, toi ? Ardéchois, même lointain, je savais, mais Marseillais !

    Et comment ça se fait alors que ton rafiot, tu l’as même jamais mis au mouillage dans le Vieux Port ? C’est pourtant pas l’épave de la Sardine qui t’aurait empêché d’y entrer, raconte pas des craques !

    M’enfin, c’est beau, tout ça.

    Quand même c’est chouette un camping-car à voiles qui flotte. Sûr !

  • Le 19 décembre 2011 à 11:33, par henri En réponse à : De criques en criques

    Marco, je l’ai jamais mis dans le vieux port, parce que si la méditerranée était une vraie mer, ça se saurait ;-)